Musée Jacquemart-André

Musée Jacquemart-André
François-René DUCHABLE & Nicolas BOYER, Concert à 2 pianos
Vendredi 26 janvier 2018 à 19h00

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Wolfgang Amadeus Mozart
Sonate pour 2 pianos en ré majeur KV. 448

Johannes Brahms
Intermezzo op. 117 en si bémol mineur 2 Danses hongroises

Sergei Rachmaninov
Fantaisie-Tableaux op. 5

Franz Liszt
Paraphrase sur Rigoletto
« Marche de Rakoczy » : 15ème Rhapsodie hongroise

« J’ai eu la chance de rencontrer François-René Duchâble lors de Master-class au stage de Flaine (Haute-Savoie). De cette rencontre est née par la suite une amitié, basée sur un même partage d’énergie et un goût pour un certain répertoire. Lors de différents après-concerts au Festival de Richelieu, nous avons passé des soirées mémorables à déchiffrer le répertoire pour 4 mains et 2 pianos, d’où l’idée de monter ce programme détonnant, avec en particulier Rachmaninov, la belle Fantaisie, appelée aussi Suite n°1, qui est dédiée à Tchaïkovski. La 2ème pièce, d’après un poème de Byron, évoque le chant d’un rossignol. Et enfin, de Liszt, un sommet de virtuosité pianistique, une des Rhapsodie hongroise, que Liszt a transcrit pour 2 pianos, tout en puissance et en fougue. »
Nicolas Boyer-Lehmann

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Musée Jacquemart-André
Paul BADURA-SKODA, Récital de piano
Samedi 27 janvier 2018 à 19h00

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Ludwig van Beethoven
Sonate n°1 en fa mineur, op. 2 n°1
6 Bagatelles op. 126
Sonate n°32 en ut mineur, op. 111

Paul Badura-Skoda est un symbole : celui du plus illustre représentant actuel de la tradition viennoise, assumant les acquis du prestigieux passé en les confrontant aux découvertes de la musicologie de pointe. C’est aussi l’héritier d’Edwin Fischer et de Wilhelm Furtwängler, vivifié par un rayonnement personnel et une fraîcheur d’approche dont il n’existe guère d’équivalents à notre époque.

« Avant de jouer, il faut imaginer une belle sonorité, et pour savoir ce qu’est une belle sonorité, il faut écouter les grands pianistes : Cortot, Kempff, Horowitz… » Paul Badura-Skoda

« ...cet incomparable interprète, doublé d’un musicologue éclairé, a conservé sa virtuosité triomphante tout en explorant ces régions de liberté, de palpi- tation et de grâce aérienne. » Nice-matin

« Most concerts are enjoyable, some are memorable. This one was quite simply a true privilege. »
New-York Times

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Musée Jacquemart-André
Philippe ENTREMONT, Récital de piano
Dimanche 28 janvier 2018 à 19h00

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Jean-Sébastien Bach
Fantaisie chromatique et Fugue

Franz Schubert
Sonate en si bémol majeur D. 960

Né à Reims en 1934, Philippe Entremont est l’un des plus célèbres pianistes et chefs d’orchestre français. Il fait des débuts fracassants à 18 ans au Carnegie Hall de New York dans les concertos de Jolivet et de Liszt.
Philippe Entremont a joué et enregistré sous la direction des plus grands chefs : Darius Milhaud, Igor Stravinsky, Leonard Bernstein, Eugène Ormandy, Seiji Ozawa, Pierre Boulez, Leopold Stokowski…
Il a dirigé les plus grands orchestres symphoniques américains, européens et asiatiques et a travaillé avec les plus grands solistes internationaux, instrumentistes et chanteurs. Il a été directeur musical du New Orleans Philharmonic Orchestra, puis du Denver Symphony Orchestra, ainsi que du Netherlands Chamber Orchestra d’Amsterdam jusqu’en 2002. Il est devenu le « chef lauréat à vie » du Vienna Chamber Orchestra.
En 2015, à la demande de l’École Normale Supérieure de Musique de Paris, il crée l’Orchestre de Chambre de l’École. L’expérience est reconduite pour l’année 2018.
2018 le verra en Chine, aux États-Unis et en Europe. Il vient également d’être nommé Président du Jury du Concours Enescu de piano 2018.

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Musée Jacquemart-André
Amour et folies, musique de chambre
Vendredi 2 février 2018 à 19h00

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Dame Felicity LOTT, soprano
Jacqueline BOURGES-MAUNOURY, piano
Alain CARRE, comédien

« Amour et folies »
Une ample comédie à cent actes divers

Je chante les héros dont Esope est le Père…
Jean de LA FONTAINE

« Qu’il mette directement en scène l’homme ou qu’il utilise le truche- ment de l’animal, du végétal, voire de l’objet, La Fontaine représente la vaste comédie humaine. Chaque fable est elle-même construite comme une pièce de théâtre. Elle prend place dans un décor évoqué rapidement, mais avec une grande précision. Elle se situe dans un déroulement temporel nettement déterminé. Elle met en scène des personnages décrits dans le pittoresque de leurs actions, mais aussi évoqués dans leurs réflexions les plus intimes. Elle s’achève sur l’affirmation d’une morale, souvent condensée en un bref précepte. La Fontaine porte un regard lucide, souvent cruel, sur la société de son temps. Il dénonce les injustices et les abus. Il dévoile les ridicules. Surtout, il démonte les rapports qui se nouent entre les opprimés et les puissants. Il montre comment les gouvernants abusent de leurs fonctions. »

Felicity Lott et Alain Carré incarnent le fabuliste et distillent ses plus belles fables parlées ou chantées ! Esope, Offenbach, Molière, Campra, Madame de Sévigné se croisent tout naturellement au cours de cette délicieuse invitation poétique et musicale qui nous replonge dans l’atmosphère des salons littéraires du temps du Roi-Soleil !

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Musée Jacquemart-André
Jean-François ZYGEL, récital de piano
Samedi 3 février 2018 à 19h00

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Journal intime
Récital d’improvisation

« C’est quand même une drôle d’histoire, l’improvisation. Le public ne sait pas ce qu’il va entendre et l’improvisateur ne sait pas ce qu’il va jouer…
Quand on improvise, il faut être à la fois à son affaire et ailleurs, comme dédoublé. Il faut guider, conduire, construire au moment même où l’on joue ; et en même temps lâcher prise, laisser quelque chose s’établir entre le soi de la surface et le soi des profondeurs.
J’ai remarqué que ce qui se passe juste avant un concert est toujours très important. Ce que j’ai mangé, ce à quoi j’ai rêvé, si je suis triste ou plein d’énergie, les musiques que j’ai entendues, les personnes que j’ai rencontrées, les amis auxquels j’ai pensé. (Quand j’ai mangé beaucoup de Bach, je n’improvise pas pareil que quand j’ai mangé beaucoup de jazz ou beaucoup de musique indienne…)
J’ai l’impression d’avoir toujours improvisé. Déjà quand j’avais 8 ans, 9 ans, que mon père surveillait si je travaillais bien mon piano, en fait la plupart du temps j’improvisais. Mon père pensait que je travaillais mon piano. C’était plutôt mon imagination que je travaillais.
Plus tard, j’en ai fait un métier. J’ai pris l’habitude d’aller de ville en ville, de salle en salle, de pays en pays, sans partitions, sans programmes, avec seulement mes sensations et mes sentiments du moment… »
Jean-François Zygel

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Musée Jacquemart-André
Amour et folies, musique de chambre
Dimanche 4 février 2018 à 19h00

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Dame Felicity LOTT, soprano
Jacqueline BOURGES-MAUNOURY, piano
Alain CARRE, comédien

« Amour et folies »
Une ample comédie à cent actes divers

Je chante les héros dont Esope est le Père…
Jean de LA FONTAINE

« Qu’il mette directement en scène l’homme ou qu’il utilise le truche- ment de l’animal, du végétal, voire de l’objet, La Fontaine représente la vaste comédie humaine. Chaque fable est elle-même construite comme une pièce de théâtre. Elle prend place dans un décor évoqué rapidement, mais avec une grande précision. Elle se situe dans un déroulement temporel nettement déterminé. Elle met en scène des personnages décrits dans le pittoresque de leurs actions, mais aussi évoqués dans leurs réflexions les plus intimes. Elle s’achève sur l’affirmation d’une morale, souvent condensée en un bref précepte. La Fontaine porte un regard lucide, souvent cruel, sur la société de son temps. Il dénonce les injustices et les abus. Il dévoile les ridicules. Surtout, il démonte les rapports qui se nouent entre les opprimés et les puissants. Il montre comment les gouvernants abusent de leurs fonctions. »

Felicity Lott et Alain Carré incarnent le fabuliste et distillent ses plus belles fables parlées ou chantées ! Esope, Offenbach, Molière, Campra, Madame de Sévigné se croisent tout naturellement au cours de cette délicieuse invitation poétique et musicale qui nous replonge dans l’atmosphère des salons littéraires du temps du Roi-Soleil !

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Musée Jacquemart-André
Brel en 1000 temps, musique de chambre
Vendredi 9 février 2018 à 19h00

Musée Jacquemart-André
Mikhail RUDY, récital de piano
Samedi 10 février 2018 à 19h00

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Mikhaïl RUDY Récital de piano

Jean-Sébastien Bach
Prélude et fugue en mi bémol mineur

Bach-Busoni
2 chorals

Johannes Brahms
6 Klavierstücke op. 118

Wagner-Liszt
La marche solennelle du Parsifal
La mort d’Yseult de Tristan et Yseult

Né en Russie, élève au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, il obtient le Premier Grand Prix du Concours Marguerite Long à Paris en 1975. Peu de temps après, au cours de sa première tournée, il demande l’asile politique en France. Ses engagements reflètent son statut de soliste international au plus haut niveau : début américain à Cleveland avec Lorin Maazel, Festival de Pâques de Salzbourg avec Herbert von Karajan, début à Londres avec le London Symphony Orchestra et Michael Tilson Thomas, concert à la Waldbühne de Berlin avec le Philharmonique de Berlin et Mariss Jansons.
Passionné par l’écriture depuis son plus jeune âge, il écrit en 2008 son premier livre Le Roman d’un Pianiste – L’impatience de vivre paru aux Editions du Rocher.

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Musée Jacquemart-André
Jean-Marc LUISADA, récital de piano
Dimanche 11 février 2018 à 19h00

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Ludwig van Beethoven
Sonate n°12 en la bémol majeur op. 26

Frédéric Chopin
3 Nocturnes op. 9

Robert Schumann
Davidsbündlertänze op. 6

Héritier de la pédagogie de Marcel Ciampi et de Denyse Rivière, il travaillera avec Nikita Magaloff, Milosz Magin et Paul Badura-Skoda avant que les très presti- gieux concours Dino Ciani de Milan et Frédéric Chopin de Varsovie achèvent de le consacrer sur la scène internationale.

« … On pourra se demander lequel parmi ses illustres aînés a le plus inspiré la technique de Luisada. Le risque d’erreur est mince à coup sûr de l’apparenter à la famille de Cortot par la poésie de son art et aussi son honnêteté (…), par la noblesse et l’économie d’un geste qui l’apparenterait volontiers à Magaloff (…). De Rubinstein et d’Horowitz, il tient peut-être l’étonnante jeunesse de son jeu et sa vibrante fluidité ; de Richter un certain goût pour la perfection la plus élémentaire volontiers oubliée par d’autres : de fait on aura peine à surprendre chez lui le moindre dérapage, le moindre canard si cher aux critiques. Ce qui est sûr, c’est que Luisada a su imposer un style qui n’appartient qu’à Luisada… » Didier Hénique

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Musée Jacquemart-André
Brigitte FOSSEY & Danielle LAVAL, récital de piano
Vendredi 16 février 2018 à 19h00

        

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Brigitte FOSSEY, comédienne
Danielle LAVAL, piano

« Wolfgang Amadeus MOZART… en lettres et en musique »

Imaginez-vous passer une soirée en compagnie du génie mozartien et remonter le temps jusqu’à une nuit de novembre 1763… Brigitte Fossey et Danielle Laval ont imaginé un spec- tacle musical et littéraire composé et écrit par Mozart lui-même, ses lettres, ses partitions.

Au piano, des extraits de ses Variations :

– Ah vous dirais-je maman K. 265 – Opéra de Glück K. 455
– Sur un menuet de Duport K. 573 – Comme un agnello K. 460

des extraits de ses Sonates :

– Sonate n°8 K. 310
– Sonate n°11 K. 331 (Marche Turque) – La Sonate Facile n°16 K. 545

Qu’elle soit musicale ou épistolaire, la plume de Mozart est unique, jusque dans ses silences elle nous parle et nous émeut. En choisissant parmi ses écrits et ses compositions, Brigitte Fossey et Danielle Laval nous emmèneront autant au XVIIIème siècle qu’aujourd’hui ou demain, tellement l’oeuvre du génie est universelle.

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Musée Jacquemart-André
David LIVELY, récital de piano
Samedi 17 février 2018 à 19h00

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Récital sur pianoforte carré Zumpe de 1771

Domenico Scarlatti
Sonates K. 303 en do mineur
Sonate K. 241 en sol majeur

Georg Friedrich Haendel
Suite n° 2 en fa majeur

Jean-Chrétien Bach
Sonate en do mineur op. 17 n°2

Jean-Sébastien Bach
Toccata en sol majeur BWV. 916

Wolfgang Amadeus Mozart
Sonate en la mineur KV. 310

Pianiste franco-américain David Lively est lauréat de nombreux concours internationaux (Reine Elisabeth, Long-Thibaud…). Musicien au répertoire extrêmement large, il aime collaborer avec les compositeurs de notre époque, tout en restant attaché au répertoire de chambre. Ancien élève et maintenant directeur des Concours de l’Ecole Normale de Musique de Paris, il est régulièrement invité aux jurys des concours internationaux.

Le piano carré est apparu vers la moitié du XVIIIe siècle, en Allemagne. Johannes Zumpe s’installe à Londres et fabrique dès 1760 son premier piano carré. J.C. Bach en acheta un en 1768, C.P.E. Bach, Haydn, Scarlatti, Mozart jouèrent également sur des pianos carrés, l’ancêtre du piano moderne.

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »