Products Page

Toulouse
Elizabeth Sombart
Samedi 24 septembre 2022 à 20h00

    

Elizabeth Sombart
et le Quatuor Résonnance

Concerto n°20 K. 466 en ré mineur
Concerto n° 21 K. 467 en ut Majeur

Après avoir accompagné de nombreuses fois Elizabeth Sombart dans l’intégrale des concertos de Beethoven, le Quatuor à cordes Résonnance continue son parcours musical en compagnonnage avec Elizabeth Sombart dans l’intégrale des concertos de Mozart. Il est constitué de Nathanaëlle Marie et Saskia Lethiec au violon, de Laurent Camatte à l’alto et de Christophe Beau au violoncelle.

Auditorium St-Pierre des Cuisines
12 Pl. Saint-Pierre
31000 Toulouse

Prix des places

30€ – 20€

pour réserver
www.fnac.com

Bordeaux
Elizabeth Sombart
Lundi 26 septembre 2022 à 20h00

    

Elizabeth Sombart
et le Quatuor Résonnance

Concerto n°20 K. 466 en ré mineur
Concerto n° 21 K. 467 en ut Majeur

Après avoir accompagné de nombreuses fois Elizabeth Sombart dans l’intégrale des concertos de Beethoven, le Quatuor à cordes Résonnance continue son parcours musical en compagnonnage avec Elizabeth Sombart dans l’intégrale des concertos de Mozart. Il est constitué de Nathanaëlle Marie et Saskia Lethiec au violon, de Laurent Camatte à l’alto et de Christophe Beau au violoncelle.

Théâtre Trianon
6 Rue Franklin
33000 Bordeaux

Prix des places

20€

pour réserver
https://www.obillet.fr/musique-danse/elizabeth-sombart-et-le-quatuor-resonnance

Tours Salle Ockeghem
Helene Dautry & Frederic Vaysse-Knitter
Jeudi 6 octobre 2022 à 20h

Hélène Dautry, violoncelle
Frédéric Vaysse-Knitter, piano

César Franck : Sonate en la Majeur pour violoncelle et piano
Frédéric Chopin : Sonate en sol mineur opus 65 pour violoncelle et piano

Le parcours d’Hélène Dautry est atypique par l’exceptionnelle rapidité de son déroulement. Initialement orientée vers une formation pianistique, elle débute le violoncelle à l’âge de quinze ans et obtient cinq ans plus tard l’admission au CNSM de Paris dans la classe de Maurice Gendron. Cette rencontre la conduira à l’obtention d’un brillant 1er Prix de violoncelle au CNSM de Paris et deviendra le socle inaltérable de son évolution. Elle poursuit sa formation dans ce même établissement en en intégrant le 3ème cycle de perfectionnement de musique de chambre dans la classe de Jean Mouillière.
Soliste de l’Orchestre de Chambre Jean-Francois Paillard pendant une quinzaine d’années aux côtés du violoniste Gérard Jarry, elle s’est produite en soliste avec cet ensemble dans les plus prestigieuses salles du monde.
Invitée à jouer en récital au Wigmore Hall à Londres avec Bruno Rigutto, à la Purcell Room au Royal Festival Hall de Londres aux côtés de Sandra Chamoux et Birgitte Stærnes, à la Salle Cortot à Paris, en soliste à La Grange Au Lac à Evian, à la salle de la Philharmonie de Saint Petersburg, à la salle d’orgue de Chisinau,  Hélène Dautry s’est régulièrement produite au sein de nombreux festivals dont le Festival CelloArte, Musikkfest en Norvège, Nice Classic Live, etc …..
Avec la violoniste Birgitte Stærnes, Hélène Dautry a abordé le répertoire pour duo Violon/Violoncelle.
Titulaire du C.A Hélène Dautry a développé une large activité de pédagogue et poursuit parallèlement une carrière de concertiste. Elle enseigne actuellement au Royal College of Music à Londres, à l’Ecole Normale de Musique de Paris, au CRR de Paris. En 2021 elle a été nommée professeur dans la prestigieuse institution Music Talent Master Courses University à Brescia (Italie) que dirige Paolo Baglieri. Elle est invitée à donner des master classes (France, Italie, Angleterre, Chine, Russie) ainsi que dans de prestigieuses académies internationales d’été (Nice, Nancy Tignes, Brescia, Bruges)
Elle a joué en soliste sous la direction de Jean-Pierre Wallez, Peter Csaba, Patrick Fournillier, Sergio Lamberto…En Avril 2019 avec l’Orchestre Franz Listz de Budapest sous la direction de Péter Tfirst, elle a été l’interprète de Boccherini et Bruch.
En 2016 pour le label Lyrinx, Hélène Dautry a enregistré les deux sonates de Brahms avec la pianiste Sandra Chamoux.

« Frédéric Vaysse-Knitter a clairement établi la filiation Chopin-Debussy-Liszt. D’abord avec le premier livre d’Images de Debussy qui a sonné ample et clair pour atteindre une beauté plastique stupéfiante. (…) Son interprétation [de Funérailles] s’est imposée par sa puissance, sa gravité, sa richesse harmonique, Vaysse-Knitter tirant de cette œuvre solennelle la diversité sonore d’un grand orchestre symphonique. Enfin, Poisson d’or (…), fluide avec un toucher aérien d’une étourdissante virtuosité. » Bruno Serrou (juin 2016)
« Chaque descente du regard en soi-même est en même temps une ascension, une assomption, un regard vers l’extérieur véritable. » Novalis – traduit ici par Maurice Maeterlinck – offre les mots justes pour exprimer la quintessence du jeu de Frédéric Vaysse-Knitter : saisissant par son extrême densité et son caractère d’urgence vitale, son piano est à parts égales le chantre de l’introspection et celui de la transcendance. Ceci explique en partie la fascination qu’exerce sur lui la musique de Karol Szymanowski : Frédéric Vaysse-Knitter se consacre depuis plusieurs années à l’intégrale de son œuvre pour piano et au répertoire de ses contemporains, tout en portant un attachement particulier à la musique d’aujourd’hui. Son enregistrement Szymanowski en solo a été récompensé par 4 étoiles Fonoforum, 5 étoiles Piano News, un Maestro de la revue Pianiste, tandis que l’album Szymanowski-Stravinsky (Aparté) qui l’a suivi, enregistré avec la violoniste Solenne Païdassi, a obtenu un Choc de Classica, 5 Diapasons, 10/10 de Klassik Heute… La discographie de Frédéric Vaysse-Knitter comprend également des enregistrements Chopin, Liszt, Haydn, Satie, Dvorak ; elle lui a notamment valu un Prix Jeunesse Adami et un Grand Prix de l’Académie Charles Cros.

Frédéric Vaysse-Knitter est l’invité de salles prestigieuses telles que le Théâtre des Champs- Elysées, la Cité de la Musique, la Herkulessaal de Munich, le Concertgebouw d’Amsterdam, les auditoriums de Grenade, Murcia et de Monterrey au Mexique, ainsi que de nombreux festivals: Menton, Radio France à Montpellier, Lille Piano(s) Festival, Lazienki/Varsovie, Weimar, Osaka, en Australie dans le cadre du premier French Festival d’Adelaide… Il joue sous la direction de Sir John Eliot Gardiner, Arie Van Beek, Stéphane Cardon, Diego Matheuz, Jean-François Verdier, Benjamin Lévy, avec des orchestres tels que l’Orchestre Colonne, le Simon Bolivar Youth Orchestra, l’Orchestre de Chambre d’Auvergne, l’Orchestre de l’Opéra de Paris… Se produisant régulièrement avec Alexandre Tharaud, Solenne Païdassi, les violoncellistes Xavier Phillips et Sébastien van Kuijk, le quatuor Diotima ou le pianiste de jazz Guillaume de Chassy, Frédéric Vaysse-Knitter s’engage également dans des projets associant la musique à la littérature, collaborant entre autres avec Catherine Jacob, Nicolas Vaude et François Morel. Il s’est formé dans la grande tradition des écoles de piano françaises, polonaises et allemandes.
Entré à treize ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il y obtient un Premier Prix de Piano, de Musique de Chambre et y effectue un cycle de perfectionnement. Il fait ensuite une rencontre déterminante en la personne de Krystian Zimerman, qui le conseille et le guide dans ses choix. Il intègre la Musikhochschule de Freiburg et obtient le diplôme de Soliste. Enfin, il se perfectionne auprès d’autorités musicales telles que György Sebők, Alexis Weissenberg, Alicia de Larrocha et Leon Fleisherà la prestigieuse Fondation Internationale du Lac de Côme. Ces rencontres le marquent durablement : la première par son approche philosophique et spirituelle de la musique, la deuxième par la puissance tellurique de son interprétation, la troisième par son souci de la ligne vocale, tandis que le dernier se révèle un maître à penser.
Nommé Révélation Classique de l’Adami, puis Lauréat Juventus, Frédéric Vaysse-Knitter est remarqué par Maria João Pirès, qui l’invite au Lille Piano(s) Festival pour la première fois. Dès lors, il fréquente assidument les plateaux et studios de France Télévision, la BBC, TV Polonia, Radio Classique, France Musique, la Bayerischer Rundfunk… Frédéric Vaysse-Knitter est le fondateur et le directeur artistique du festival A Tempo (Lavaur, Tarn).

Salle Ockeghem
15 Pl. de Châteauneuf
37000 Tours

Prix des places

25€

Réservation sur Fnac.com

Salle Cortot
Jules Renard
Dimanche 27 novembre 2022 à 15h

     .   .

Hommage à Jules Renard
un parcours poétique et musical proposé par Guy Sacre

Jean-François ROUCHON, baryton
Billy EIDI, piano
Guy SACRE, récitant

Musiques de Ravel (Histoires naturelles) – Sacre (L’Album de Poil de Carotte) Isabelle Aboulker, Moussorgski, Poulenc, Sauguet, Schumann

Textes de Renard, Apollinaire, Éluard, Fargue, Comtesse de Ségur

L’art paradoxal de Jules Renard est immense, dans ses dimensions volontairement réduites et ses raccourcis fulgurants. Ce concert à trois voix explore les deux contrées sans doute les plus connues de son œuvre. D’abord le monde des animaux, avec des extraits de ses Histoires naturelles, les uns chantés, les autres lus en écho. Ensuite le monde de l’enfance, qu’illustre en particulier, avec son humour doux- amer et sa pudeur, le fameux Poil de Carotte.

Salle Cortot
78, rue Cardinet
75017 Paris
Métro : Malesherbes (Ligne 3)
Parkings : 40, rue Jouffroy d’Abbans 
- 14, avenue de Villiers

Prix des places

Tarif normal : 25 €
Tarif réduit (- 25 ans) : 16 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Salle Cortot
Elizabeth Sombart
Dimanche 27 novembre 2022 à 17h30

    

Elizabeth Sombart
et le Quatuor Résonnance

Concerto n°20 K. 466 en ré mineur
Concerto n° 21 K. 467 en ut Majeur

Après avoir accompagné de nombreuses fois Elizabeth Sombart dans l’intégrale des concertos de Beethoven, le Quatuor à cordes Résonnance continue son parcours musical en compagnonnage avec Elizabeth Sombart dans l’intégrale des concertos de Mozart. Il est constitué de Nathanaëlle Marie et Saskia Lethiec au violon, de Laurent Camatte à l’alto et de Christophe Beau au violoncelle.

et Michel Tirabosco

Glück, « Orpheus et Eurydice »
Bartok « 6 danses roumaines populaires »
Brahms « 2 danses hongroises »

Salle Cortot
78, rue Cardinet
75017 Paris
Métro : Malesherbes (Ligne 3)
Parkings : 40, rue Jouffroy d’Abbans 
- 14, avenue de Villiers

Prix des places

Tarif normal : 25 €
Tarif réduit (- 25 ans) : 16 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Reims Conservatoire
Helene Dautry & Frederic Vaysse-Knitter
Jeudi 5 janvier 2023 à 20h

Hélène Dautry, violoncelle
Frédéric Vaysse-Knitter, piano

César Franck : Sonate en la Majeur pour violoncelle et piano
Frédéric Chopin : Sonate en sol mineur opus 65 pour violoncelle et piano

Le parcours d’Hélène Dautry est atypique par l’exceptionnelle rapidité de son déroulement. Initialement orientée vers une formation pianistique, elle débute le violoncelle à l’âge de quinze ans et obtient cinq ans plus tard l’admission au CNSM de Paris dans la classe de Maurice Gendron. Cette rencontre la conduira à l’obtention d’un brillant 1er Prix de violoncelle au CNSM de Paris et deviendra le socle inaltérable de son évolution. Elle poursuit sa formation dans ce même établissement en en intégrant le 3ème cycle de perfectionnement de musique de chambre dans la classe de Jean Mouillière.
Soliste de l’Orchestre de Chambre Jean-Francois Paillard pendant une quinzaine d’années aux côtés du violoniste Gérard Jarry, elle s’est produite en soliste avec cet ensemble dans les plus prestigieuses salles du monde.
Invitée à jouer en récital au Wigmore Hall à Londres avec Bruno Rigutto, à la Purcell Room au Royal Festival Hall de Londres aux côtés de Sandra Chamoux et Birgitte Stærnes, à la Salle Cortot à Paris, en soliste à La Grange Au Lac à Evian, à la salle de la Philharmonie de Saint Petersburg, à la salle d’orgue de Chisinau,  Hélène Dautry s’est régulièrement produite au sein de nombreux festivals dont le Festival CelloArte, Musikkfest en Norvège, Nice Classic Live, etc …..
Avec la violoniste Birgitte Stærnes, Hélène Dautry a abordé le répertoire pour duo Violon/Violoncelle.
Titulaire du C.A Hélène Dautry a développé une large activité de pédagogue et poursuit parallèlement une carrière de concertiste. Elle enseigne actuellement au Royal College of Music à Londres, à l’Ecole Normale de Musique de Paris, au CRR de Paris. En 2021 elle a été nommée professeur dans la prestigieuse institution Music Talent Master Courses University à Brescia (Italie) que dirige Paolo Baglieri. Elle est invitée à donner des master classes (France, Italie, Angleterre, Chine, Russie) ainsi que dans de prestigieuses académies internationales d’été (Nice, Nancy Tignes, Brescia, Bruges)
Elle a joué en soliste sous la direction de Jean-Pierre Wallez, Peter Csaba, Patrick Fournillier, Sergio Lamberto…En Avril 2019 avec l’Orchestre Franz Listz de Budapest sous la direction de Péter Tfirst, elle a été l’interprète de Boccherini et Bruch.
En 2016 pour le label Lyrinx, Hélène Dautry a enregistré les deux sonates de Brahms avec la pianiste Sandra Chamoux.

« Frédéric Vaysse-Knitter a clairement établi la filiation Chopin-Debussy-Liszt. D’abord avec le premier livre d’Images de Debussy qui a sonné ample et clair pour atteindre une beauté plastique stupéfiante. (…) Son interprétation [de Funérailles] s’est imposée par sa puissance, sa gravité, sa richesse harmonique, Vaysse-Knitter tirant de cette œuvre solennelle la diversité sonore d’un grand orchestre symphonique. Enfin, Poisson d’or (…), fluide avec un toucher aérien d’une étourdissante virtuosité. » Bruno Serrou (juin 2016)
« Chaque descente du regard en soi-même est en même temps une ascension, une assomption, un regard vers l’extérieur véritable. » Novalis – traduit ici par Maurice Maeterlinck – offre les mots justes pour exprimer la quintessence du jeu de Frédéric Vaysse-Knitter : saisissant par son extrême densité et son caractère d’urgence vitale, son piano est à parts égales le chantre de l’introspection et celui de la transcendance. Ceci explique en partie la fascination qu’exerce sur lui la musique de Karol Szymanowski : Frédéric Vaysse-Knitter se consacre depuis plusieurs années à l’intégrale de son œuvre pour piano et au répertoire de ses contemporains, tout en portant un attachement particulier à la musique d’aujourd’hui. Son enregistrement Szymanowski en solo a été récompensé par 4 étoiles Fonoforum, 5 étoiles Piano News, un Maestro de la revue Pianiste, tandis que l’album Szymanowski-Stravinsky (Aparté) qui l’a suivi, enregistré avec la violoniste Solenne Païdassi, a obtenu un Choc de Classica, 5 Diapasons, 10/10 de Klassik Heute… La discographie de Frédéric Vaysse-Knitter comprend également des enregistrements Chopin, Liszt, Haydn, Satie, Dvorak ; elle lui a notamment valu un Prix Jeunesse Adami et un Grand Prix de l’Académie Charles Cros.

Frédéric Vaysse-Knitter est l’invité de salles prestigieuses telles que le Théâtre des Champs- Elysées, la Cité de la Musique, la Herkulessaal de Munich, le Concertgebouw d’Amsterdam, les auditoriums de Grenade, Murcia et de Monterrey au Mexique, ainsi que de nombreux festivals: Menton, Radio France à Montpellier, Lille Piano(s) Festival, Lazienki/Varsovie, Weimar, Osaka, en Australie dans le cadre du premier French Festival d’Adelaide… Il joue sous la direction de Sir John Eliot Gardiner, Arie Van Beek, Stéphane Cardon, Diego Matheuz, Jean-François Verdier, Benjamin Lévy, avec des orchestres tels que l’Orchestre Colonne, le Simon Bolivar Youth Orchestra, l’Orchestre de Chambre d’Auvergne, l’Orchestre de l’Opéra de Paris… Se produisant régulièrement avec Alexandre Tharaud, Solenne Païdassi, les violoncellistes Xavier Phillips et Sébastien van Kuijk, le quatuor Diotima ou le pianiste de jazz Guillaume de Chassy, Frédéric Vaysse-Knitter s’engage également dans des projets associant la musique à la littérature, collaborant entre autres avec Catherine Jacob, Nicolas Vaude et François Morel. Il s’est formé dans la grande tradition des écoles de piano françaises, polonaises et allemandes.
Entré à treize ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il y obtient un Premier Prix de Piano, de Musique de Chambre et y effectue un cycle de perfectionnement. Il fait ensuite une rencontre déterminante en la personne de Krystian Zimerman, qui le conseille et le guide dans ses choix. Il intègre la Musikhochschule de Freiburg et obtient le diplôme de Soliste. Enfin, il se perfectionne auprès d’autorités musicales telles que György Sebők, Alexis Weissenberg, Alicia de Larrocha et Leon Fleisherà la prestigieuse Fondation Internationale du Lac de Côme. Ces rencontres le marquent durablement : la première par son approche philosophique et spirituelle de la musique, la deuxième par la puissance tellurique de son interprétation, la troisième par son souci de la ligne vocale, tandis que le dernier se révèle un maître à penser.
Nommé Révélation Classique de l’Adami, puis Lauréat Juventus, Frédéric Vaysse-Knitter est remarqué par Maria João Pirès, qui l’invite au Lille Piano(s) Festival pour la première fois. Dès lors, il fréquente assidument les plateaux et studios de France Télévision, la BBC, TV Polonia, Radio Classique, France Musique, la Bayerischer Rundfunk… Frédéric Vaysse-Knitter est le fondateur et le directeur artistique du festival A Tempo (Lavaur, Tarn).

Conservatoire
20 Rue Gambetta
51100 Reims

Prix des places

25€

Réservation sur Fnac.com

Salle Cortot
Carine Gutlerner, récital de piano
Dimanche 8 janvier 2023 à 15h

Bach : Fantaisie Chromatique et Fugue en ré mineur BWV 903
Beethoven
: Sonate n°23, op. 57 « Appassionata »
Chopin : Ballade n°2 en fa majeur, op. 38
Debussy : Préludes:
Des pas sur la neige
Le vent dans la plaine
La Cathédrale engloutie
Franck : Prélude, Choral et Fugue

« Son jeu assuré est orienté vers le culte du pianiste soliste en parfaite maîtrise de son instrument (…) une artiste de Sturm und Drang, également capable d’exprimer d’authentiques moments de calme et de tendresse. »
Barry L. Cohen – New Music Connoisseur

« Après un superbe disque consacré à Franck et Moussorgski, Carine Gutlerner poursuit un étonnant parcours […] mais avec une dimension qui serait comme la quête d’un univers à la fois musical et spirituel. »
Stéphane Friédérich – Pianiste

Salle Cortot
78, rue Cardinet
75017 Paris
Métro : Malesherbes (Ligne 3)
Parkings : 40, rue Jouffroy d’Abbans 
- 14, avenue de Villiers

Prix des places

Tarif normal : 25 €
Tarif réduit (- 25 ans) : 16 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Salle Cortot
Valentina Diaz Frenot, récital de piano
Dimanche 8 janvier 2023 à 17h30

 

Valentina Diaz-Frenot, récital de piano

Domenico Scarlatti : 3 Sonate
Ludwig van Beethoven : Sonate op. 10
Franz Liszt : Trois études de concert
Les jeux d’eaux à la Villa d’Este
Astor Piazzolla : Suite del angel
Enrique Granados
La maja y el ruiseñor
El pelele

Elle s’est produite à la radio-télévision, dans des salles de concert en Argentine, Angleterre, Bolivie, Paraguay, Espagne, Italie, Suisse, Allemagne, Yémen, Chili, Nicaragua, Colombie et Costa Rica. Alternant récital et musique de chambre, elle a également été dirigée par Washington Castro, Simón Blech, Pierre Dervaux, Diego Sánchez-Haase..
En 1995 elle fonde et dirige l’école de musique Diapason à Asunción. Elle est présidente du Conseil Paraguayen de la Musique.
Parmi ses nombreux enregistrements on retiendra le cd « 200 ans de musique argentine pour piano » avec des oeuvres de Juan Pedro Esnaola, Juan Bautista Alberdi, Julian Aguirre, Carlos Guastavino, Alberto Ginastera, Astor Piazzolla…

Salle Cortot
78, rue Cardinet
75017 Paris
Métro : Malesherbes (Ligne 3)
Parkings : 40, rue Jouffroy d’Abbans 
- 14, avenue de Villiers

Prix des places

Tarif normal : 25 €
Tarif réduit (- 25 ans) : 16 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Lausanne
Valentina Diaz Frenot, récital de piano
Vendredi 20 janvier 2023 à 20h00

 

Valentina Diaz-Frenot, récital de piano

Domenico Scarlatti : 3 Sonate
Ludwig van Beethoven : Sonate op. 10
Franz Liszt : Trois études de concert
Les jeux d’eaux à la Villa d’Este
Astor Piazzolla : Suite del angel
Enrique Granados
La maja y el ruiseñor
El pelele

Elle s’est produite à la radio-télévision, dans des salles de concert en Argentine, Angleterre, Bolivie, Paraguay, Espagne, Italie, Suisse, Allemagne, Yémen, Chili, Nicaragua, Colombie et Costa Rica. Alternant récital et musique de chambre, elle a également été dirigée par Washington Castro, Simón Blech, Pierre Dervaux, Diego Sánchez-Haase..
En 1995 elle fonde et dirige l’école de musique Diapason à Asunción. Elle est présidente du Conseil Paraguayen de la Musique.
Parmi ses nombreux enregistrements on retiendra le cd « 200 ans de musique argentine pour piano » avec des oeuvres de Juan Pedro Esnaola, Juan Bautista Alberdi, Julian Aguirre, Carlos Guastavino, Alberto Ginastera, Astor Piazzolla…

Casino de Montbenon
Salle Paderewski

All. Ernest-Ansermet 3
1003 Lausanne

Prix des places

30 CHF

pour réserver
www.ticketcorner.ch

Musée Jacquemart-André
Alie HIRECHE, Récital de piano
vendredi 27 janvier 2023 à 19h00

 

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Schubert/Liszt
Der Wanderer – Gretchen am Spinnrade

Franz Liszt
Sonate en si mineur S. 178

Frédéric Chopin
Ballade n°1 en sol mineur op. 23

« Il m’est agréable de déclarer que ce jeune artiste témoigne non seulement d’une sensibilité musicale rare aujourd’hui, mais aussi de moyens instrumentaux exceptionnels, ce qui me laisse présager, pour lui, un avenir pianistique de premier plan. » Aldo Ciccolini

« Je certifie avoir le plus grand respect pour la nature artistique et le talent déjà accomplis d’Ali Hirèche, pianiste. On ne saurait trop recommander la qualité d’enregistrement qui le classe parmi les plus doués de sa génération. » Eric Heidsieck

« L’essence rhapsodique de l’op. 23 est pleinement comprise – sans que liberté rime avec licence – : Ali Hirèche prend le temps, res- pire – pour chanter, pour parler aussi -, sculpte le son et déploie une vaste palette sonore sur le beau Fazioli qu’il touche. Rien de gratuitement virtuose ou de maniéré dans ce Chopin pourtant, mais une sobriété et une profonde virilité dans lesquelles le jeune interprète instille avec tact une part d’amertume – amère fierté : la formule pourrait résumer ce Chopin. » Alain Cochard

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Musée Jacquemart-André
Philippe ENTREMONT, Récital de piano
samedi 28 janvier 2023 à 19h00

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Récital de piano

Johannes Brahms
Variations sur un thème de Haendel

avec Gen TOMURO
Franz Schubert
Fantaisie en fa mineur D. 940 à quatre mains

Né à Reims en 1934, Philippe Entremont est le plus célèbre pianiste et chef d’orchestre français vivant. Il fait des débuts fracassants à 18 ans au Carnegie Hall de New York et a joué et enregistré sous la direction de Stravinsky, Milhaud, Bernstein, Ozawa, Boulez, Ormandy, Stokowski… Il a dirigé les plus grands orchestres symphoniques américains, euro- péens et asiatiques et a travaillé avec les plus grands solistes internationaux.

Jeune pianiste japonais de grand talent, Gen Tomuro fait carrière au Japon, aux États Unis et en Europe : il a travaillé et enregistré avec Philippe Entremont.

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

 

Musée Jacquemart-André
Jean-Philippe SYLVESTRE, Récital de piano
dimanche 29 janvier 2023 à 19h00

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Jean-Sébastien Bach
Prélude et fugue

Wolfgang Amadeus Mozart
Sonate pour piano n°13 en si bémol majeur, K. 333

Mili Balakirev
Islamey

Le chef Yannick Nézet-Séguin le qualifie de « poète du piano ».

« Le jeu entier, clair et puissant aussi de Jean-Philippe Sylvestre rend justice à une oeuvre à la fois foisonnante et très construite. Il s’engage avec un zèle idéal dans la défense et le rayonnement des oeuvres de Mathieu ; tout coule de source et avec un naturel manifeste sous ses doigts, qu’il s’agisse des élans parfois angoissés du concerto n°4, ou de l’éblouissante confession nostalgique que constitue la Rhapsodie de Rachmaninov. »
Hugo Papbst – Classiquenews.com

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

 

 

Musée Jacquemart-André
François-Joël THIOLLIER, Récital de piano
vendredi 3 février 2023 à 19h00

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

« Une nuit américaine »
L’Oeuvre originale pour piano solo de George Gershwin

3 Préludes :
Allegro ben ritmato e deciso
Andante con moto e poco rubato
Allegro ben ritmato e deciso

Song Book : part I
(Original version for piano solo by the composer)
The man I love – Swanee – Who cares ?
‘s wonderful – Oh, lady be good – I got rhythm

Song Book : part II
Nobody but you – I’ll build a stairway to paradise Do it again – Fascinating rhythm Somebody loves me – Sweet and low down

« Impromptu in two keys » “Rialto Ripples” (rag)

Song Book : part III
Clap yo’ hands – Do do do – My one and only That certain feeling – Liza – Strike up the band

Rhapsody in blue (original piano solo version)

François-Joël Thiollier a remporté huit Grands Prix internationaux dont Reine Elisabeth à Bruxelles et Tchaïkovski à Moscou.

« François-Joël Thiollier réunissait toutes les qualités nécessaires… même les plus contradictoires : une virtuosité transcendante, la légèreté aérienne alliée à la puissance, le dynamisme conjuré avec la délicatesse du toucher, la souplesse d’une interprétation qui doit s’adapter à une variété étonnante de styles contrastés, l’endurance […] » Vladimir Jankélévitch

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

 

Musée Jacquemart-André
Pierre REACH, Récital de piano
samedi 4 février 2023 à 19h00

 

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Ludwig Van Beethoven
Sonate n°1 en fa mineur op. 2
Sonate n°14 op. 27 n°2
dite « clair de lune » en ut dièse mineur
Sonate n°18 op. 31 n°3 en mi bémol majeur

« On ne peut plus dire : un jeune pianiste ! Pierre Réach a prématu- rément les tempes qui grisonnent, comme si toute sa jeunesse avait reflué du cœur aux mains. Et ses deux mains, puissantes comme celles d’un sculpteur ont la tendresse du poète qui rêve une enfance mal vécue. Pierre Réach est un pianiste symphonique… ce curieux assemblage de deux mots contradictoires peut-il faire entendre que le piano de Pierre Réach sonne comme un orchestre ?» Antoine Livio

« On oublie trop souvent que de son piano, Beethoven ouvrait d’autres horizons sonores (…) Cette nature même du son volca- nique, Pierre Réach, qui jadis ne faisait qu’une bouchée des Quatre Ages de la vie d’Alkan, la possède : clavier implosif et profondé- ment beethovénien par l’ardeur, la prise de risque, l’élan jusqu’à l’abrasion (…) Pierre Réach sait bien que ces Sonates sont des symphonies. » Jean-Charles Hoffelé

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

 

Musée Jacquemart-André
Saint-Saëns à 4 mains
dimanche 5 fevrier 2023 à 19h00

          

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Fanny COTTENCON, comédienne
Nicolas BOYER-LEHMAN, piano
Julie ALCARAZ, piano

« Saint-Saëns. à 4 mains »

Le Carnaval des animaux
Danse macabre – Etude en forme de valse…

On a tort de juger Saint-Saëns comme un compositeur académique et toujours sérieux ! Son Carnaval des animaux (créé en 1886) est plein d’humour et d’imagination.

Chaque pièce musicale de cette « fantaisie zoologique », dont le célèbre « Cygne », sera précédée du texte de l’humoriste Francis Blanche lu par la pétillante comédienne Fanny Cottençon. La version pour piano à quatre mains du Carnaval sera interprétée par Nicolas Boyer-Lehman, qui donne de nombreux concerts-lecture (avec Marie-Christine Barrault dans « Lettres de musiciens »…) et Julie Alcaraz, magnifique jeune virtuose déjà accomplie mais aussi violoncelliste (elle nous réservera d’ailleurs une surprise…).

Le programme sera complété par la « Danse macabre » terrifiante et flamboyante et la Valse-étude de concert légère et virevoltante. Venez ressentir et partager avec nous toutes ces émotions les plus contrastées…

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Musée Jacquemart-André
Jean-François ZYGEL, Récital de piano
vendredi 10 février 2023 à 19h00

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Le Fabuleux Fablier de Jean-François Zygel

Jean-François Zygel déploie toute sa virtuosité en l’honneur de Jean de La Fontaine ! Le célèbre pianiste improvisateur met en musique les allégories animalières des fables de La Fontaine dans des compositions instantanées, au gré de sa fantaisie et de son inspiration. Sur l’arbre à fables, les petites histoires attendent sagement d’être choisies… Mais laquelle sera lue et imaginée en musique ? Quelle mélodie pour le corbeau, quels accords pour la cigale, quels rythmes pour le Rat des villes ou pour le Rat des champs ? Une transfiguration à laquelle les spectateurs participent en s’emparant des paroles du poète, prenant ainsi pleinement part au spectacle, des plus jeunes aux plus grands. Un fablier en musique interactif, original et inédit.

Pianiste et compositeur, Jean-François Zygel est un virtuose de l’improvisation, cet art de l’invention et de l’instant. Mêlant volontiers composition, improvisation et répertoire, ses différents projets le mènent à partager la scène avec des artistes de tous horizons, ses principaux ports d’attache étant cette saison La Seine Musicale, l’Orchestre national du Capitole de Toulouse et la Philharmonie du Luxembourg.

Au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, il enseigne l’improvisation au piano, une classe qu’il a fondée il y a vingt ans.
On peut retrouver régulièrement Jean-François Zygel sur France Inter et sur France Télévisions, où il défend avec humour et passion la musique classique sous toutes ses formes. Ses différents albums sont édités chez Naïve et Sony.

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Musée Jacquemart-André
Fée
samedi 11 février 2023 à 19h00

    

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Jacqueline BOURGES-MAUNOURY, piano
Alain CARRE, comédien

« La Fée Verte »

Une fée qui a « le plein pouvoir » et qu’on « supplie en tremblant » il s’agit bien entendu de l’absinthe, appelée la « fée verte » à la fin du 19ème siècle. Cet alcool avait un grand succès, la consommation passant de 8.000 hectolitres en 1874 à plus de 200.000 en 1905. Mais aussi une bien mauvaise réputation, puisqu’on l’accusait de rendre fou. La « fée verte » avait 70° d’alcool et ses essences étaient considérées comme provoquant des crises psychotiques.

Paul Verlaine décrit très bien comment la drogue arrive de manière sympathique pour après emprisonner : « Sa voix, étant de la musique fine, accompagnait délicieusement l’esprit sans fiel de son babil charmant où la gaîté d’un cœur bon se devine. »

Et la chanteuse Barbara a une chanson éponyme où elle chante : « Ils buvaient de l’absinthe,
Comme on boirait de l’eau,
L’un s’appelait Verlaine,
L’autre, c’était Rimbaud. »

Oeuvres de Chopin, Schumann, Liszt, Fauré, Debussy, Satie…

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Musée Jacquemart-André
Jean-Nicolas DIATKINE, Récital de piano
dimanche 12 février 2023 à 19h00

 

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

Frédéric Chopin
Sonate n°3 op. 58
24 Préludes op. 28

« On reste saisi par son intelligence musicale ; sa figure modeste et humble mais son clavier surpuissant et capable de nuances les plus orfévrées (…) Jean-Nicolas Diatkine est un immense interprète ; son piano murmure et transporte ; sa sensibilité éblouit par sa justesse et sa sincérité. Magistral. » P.A Pham, Classiquenews

« Une direction musicale conçue avec lucidité, un doigt de dramatisme où cela est nécessaire, un aspect plus épuré lors de moments de grande introspection, et une imagination orchestrale dotée de toutes les couleurs qu’il est possible de donner à une partition. »  Ayrton Desimpelaere, Crescendo Magazine

« Jean-Nicolas Diatkine, moins apprenti que maître sorcier, interprète ce magnifique et généreux programme pourvu des justes sortilèges. » Jérémie Bigorie, Classica

Une soirée en partenariat avec les Pianos Daudé & Fazioli

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)
Bus : n°22 et 52
Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places
Carré Or : 80 €
1ére catégorie : 60 €
2ème catégorie : 45 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Grenoble
Valentina Diaz Frenot, récital de piano
Samedi 4 mars 2023 à 20h00

 

Valentina Diaz-Frenot, récital de piano

Domenico Scarlatti : 3 Sonate
Ludwig van Beethoven : Sonate op. 10
Franz Liszt : Trois études de concert
Les jeux d’eaux à la Villa d’Este
Astor Piazzolla : Suite del angel
Enrique Granados
La maja y el ruiseñor
El pelele

Elle s’est produite à la radio-télévision, dans des salles de concert en Argentine, Angleterre, Bolivie, Paraguay, Espagne, Italie, Suisse, Allemagne, Yémen, Chili, Nicaragua, Colombie et Costa Rica. Alternant récital et musique de chambre, elle a également été dirigée par Washington Castro, Simón Blech, Pierre Dervaux, Diego Sánchez-Haase..
En 1995 elle fonde et dirige l’école de musique Diapason à Asunción. Elle est présidente du Conseil Paraguayen de la Musique.
Parmi ses nombreux enregistrements on retiendra le cd « 200 ans de musique argentine pour piano » avec des oeuvres de Juan Pedro Esnaola, Juan Bautista Alberdi, Julian Aguirre, Carlos Guastavino, Alberto Ginastera, Astor Piazzolla…

Salle Olivier Messiaen
1 Rue du Vieux Temple
38100 Grenoble

Prix des places

25€

pour réserver
www.fnac.com

Bordeaux
Valentina Diaz Frenot, récital de piano
Lundi 24 avril 2023 à 20h00

 

Valentina Diaz-Frenot, récital de piano

Domenico Scarlatti : 3 Sonate
Ludwig van Beethoven : Sonate op. 10
Franz Liszt : Trois études de concert
Les jeux d’eaux à la Villa d’Este
Astor Piazzolla : Suite del angel
Enrique Granados
La maja y el ruiseñor
El pelele

Elle s’est produite à la radio-télévision, dans des salles de concert en Argentine, Angleterre, Bolivie, Paraguay, Espagne, Italie, Suisse, Allemagne, Yémen, Chili, Nicaragua, Colombie et Costa Rica. Alternant récital et musique de chambre, elle a également été dirigée par Washington Castro, Simón Blech, Pierre Dervaux, Diego Sánchez-Haase..
En 1995 elle fonde et dirige l’école de musique Diapason à Asunción. Elle est présidente du Conseil Paraguayen de la Musique.
Parmi ses nombreux enregistrements on retiendra le cd « 200 ans de musique argentine pour piano » avec des oeuvres de Juan Pedro Esnaola, Juan Bautista Alberdi, Julian Aguirre, Carlos Guastavino, Alberto Ginastera, Astor Piazzolla…

Théâtre Trianon
6 Rue Franklin
33000 Bordeaux

Prix des places

20€

pour réserver
https://www.obillet.fr/musique-danse/valentina-diaz-frenot

Lyon
Valentina Diaz Frenot, récital de piano
Mardi 30 mai 2023 à 20h00

 

Valentina Diaz-Frenot, récital de piano

Domenico Scarlatti : 3 Sonate
Ludwig van Beethoven : Sonate op. 10
Franz Liszt : Trois études de concert
Les jeux d’eaux à la Villa d’Este
Astor Piazzolla : Suite del angel
Enrique Granados
La maja y el ruiseñor
El pelele

Elle s’est produite à la radio-télévision, dans des salles de concert en Argentine, Angleterre, Bolivie, Paraguay, Espagne, Italie, Suisse, Allemagne, Yémen, Chili, Nicaragua, Colombie et Costa Rica. Alternant récital et musique de chambre, elle a également été dirigée par Washington Castro, Simón Blech, Pierre Dervaux, Diego Sánchez-Haase..
En 1995 elle fonde et dirige l’école de musique Diapason à Asunción. Elle est présidente du Conseil Paraguayen de la Musique.
Parmi ses nombreux enregistrements on retiendra le cd « 200 ans de musique argentine pour piano » avec des oeuvres de Juan Pedro Esnaola, Juan Bautista Alberdi, Julian Aguirre, Carlos Guastavino, Alberto Ginastera, Astor Piazzolla…

Palais de la Mutualité – Salle Edouard Herriot
1 place Antonin Jutard
69003 Lyon

Prix des places

30€ – 20€

pour réserver
www.fnac.com