Products Page

Salle Cortot
Valentina DIAZ-FRENOT, récital de piano
Dimanche 22 janvier 2017 à 15h

 

 

 

 

 

Gabriel Fauré
Nocturne n°3 op. 33

Nocturne n°4 op. 36
Impromptu n°2 op. 31

Frédéric Chopin
Deux Nocturnes
Barcarolle op. 60

Claude Debussy
Estampes
Pagodes – Une soirée dans Grenade – Jardins sous la pluie

Alberto Ginastera
Rondo sobre termas ingantiles
Tres piezas: Cuyana – Nortena – Criolla

Diplômée du Conservatoire National de Buenos Aires où elle a été l’élève de Roberto Caamaño, Valentina Diaz-Frénot est une digne représentante de l’école pianistique argentine. Elle a reçu de nombreux prix lors des concours de Jaén et de Santa Cruz de Tenerife pour son interprétation de la musique espagnole et en France le prix spécial Gabriel Fauré récompensant la meilleure interprétation de l’œuvre du compositeur lors du concours International Marguerite Long.

Elle se présente régulièrement en soliste, avec orchestre et en musique de chambre à Buenos Aires, Paris, Costa Rica, Asunción. Elle a été dirigée par Washington Castro, Simón Blech, Isaac Weinstein, Pedro Ignacio Calderón, Jean- Pierre Jacquillat, Pierre Dervaux, Luis Szarán, Dominique Fanal, Jef Manookian, Diego Sanchez-Haase… 

Salle Cortot


78, rue Cardinet
75017 Paris


Métro : Malesherbes (Ligne 3)


Parkings : 40, rue Jouffroy d’Abbans 
- 14, avenue de Villiers


Prix des places

Tarif normal : 25 €


Tarif réduit (- 25 ans) : 16 €


Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

Réservation close par internet 
Réservation samedi par téléphone: 01 43 71 60 71
Réservation dimanche directement sur place, à partir de 14h30

GENEVE – Salle Centrale
Valentina DIAZ-FRENOT, récital de piano
Jeudi 26 janvier 2017 à 20h

 

 

 

 

 

Francis Poulenc
Trois Novelettes

Gabriel Fauré
Nocturne n°3 op. 33
Nocturne n°4 op. 36
Impromptu n°2 op. 31

Frédéric Chopin
Ballade n°4 op. 52

Claude Debussy
Estampes
Pagodes – Une soirée dans Grenade – Jardins sous la pluie

Manuel de Falla
Serenata andaluza
Cubana
Andaluza

Alberto Ginastera
Suite de danzas criollas 

Diplômée du Conservatoire National de Buenos Aires où elle a été l’élève de Roberto Caamaño, Valentina Diaz-Frénot est une digne représentante de l’école pianistique argentine. Elle a reçu de nombreux prix lors des concours de Jaén et de Santa Cruz de Tenerife pour son interprétation de la musique espagnole et en France le prix spécial Gabriel Fauré récompensant la meilleure interprétation de l’œuvre du compositeur lors du concours International Marguerite Long. 

Elle se présente régulièrement en soliste, avec orchestre et en musique de chambre à Buenos Aires, Paris, Costa Rica, Asunción. Elle a été dirigée par Washington Castro, Simón Blech, Isaac Weinstein, Pedro Ignacio Calderón, Jean- Pierre Jacquillat, Pierre Dervaux, Luis Szarán, Dominique Fanal, Jef Manookian, Diego Sanchez-Haase… 

Salle Centrale Madeleine


Rue de la Madeleine, 10
1204 Genève

Prix des places

40 CHF
30 CHF (AVS-AI-moins de 25 ans)

Pour réserver:
http://www.ch.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Musique-classique-RECITAL-DE-PIANO-V–DIAZ-FRENOT-GEDIA.htm
Service culturel Migros Genève, Rue du Prince 7, Tél. 058 568 29 00
Stand Info Balexert
Migros Nyon-La Combe

 

Musée Jacquemart-André
Philippe ENTREMONT, récital de piano
Samedi 28 janvier 2017 à 19h00

 

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

 

 

 

Ludwig van Beethoven
Sonate n°30 op. 109

Frédéric Chopin
4 Ballades 

 

 

 

Philippe Entremont naît dans une famille de musiciens. Après avoir étudié avec la pianiste Marguerite Long, il fréquente le Conservatoire de Paris dans la classe de Jean Doyen. En 1953, il remporte le 1er prix du Concours International Long-Thibaud ainsi que la Harriet Cohen Piano Medal. Il s’est fait connaître à 18 ans en interprétant le Concerto pour piano d’André Jolivet et le Concerto pour piano n°1 de Liszt au Carnegie Hall de New York. Il joue et enregistre sous la direction d’Igor Stravinsky, Darius Milhaud, Leonard Bernstein, Seiji Ozawa, Pierre Boulez.

Philippe Entremont a dirigé les plus grands orchestres sympho- niques américains, européens et asiatiques : directeur musical du New Orleans Philharmonic Orchestra, du Denver Symphony Orchestra, chef permanent du Netherlands Chamber Orchestra d’Amsterdam, chef lauréat à vie du Vienna Chamber Orchestra, premier chef invité de l’Orchestre symphonique de Munich. En 1997, il a fondé le Festival bisannuel de Santo Domingo.

Une soirée en partenariat avec les Pianos Daudé & Steinway 

 

 

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris

Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)

Bus : n°22 et 52

Parking : 164, Boulevard Haussmann


Prix des places
Carré Or : 80 €

1ére catégorie : 60 €

2ème catégorie : 45 €

Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

COMPLET

Musée Jacquemart-André
Jean-François ZYGEL, récital de piano
Samedi 4 février 2017 à 19h00

 

 

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

 

 

« L’Art de l’Improvisation »
ou les visions musicales d’un virtuose de l’improvisation…

« Moi j’ai l’impression d’avoir toujours improvisé. Déjà quand j’avais 8 ans, 9 ans, que mon père surveillait si je travaillais bien mon piano, en fait la plupart du temps j’improvisais. Mon père pensait que je travaillais mon piano. C’était plutôt mon imagination que je travail- lais…

Plus tard, j’en ai fait un métier. J’ai pris l’habitude d’aller de ville en ville, de pays en pays, sans partitions, sans programmes, avec seule- ment mes sensations et mes sentiments du moment.

J’ai remarqué que ce qui se passe juste avant un concert est toujours très important. Ce que j’ai mangé, ce à quoi j’ai rêvé, si je suis triste ou plein d’énergie, les musiques que j’ai entendues, les personnes que j’ai rencontrées, les amis auxquels j’ai pensé. (Quand j’ai mangé beaucoup de Bach, je n’improvise pas pareil que quand j’ai mangé beaucoup de jazz ou beaucoup de musique indienne…)

Quand j’improvise, je me raconte une histoire, surveillant (mais pas trop) les mélodies qui s’entrecroisent, les modulations qui s’installent, la transformation des rythmes et des phrases. Je suis là avec mes doigts, mes oreilles, mes rêves. Sans partition. Sans crainte du trou de mémoire. Ni de la fausse note.

Ce soir, une fois de plus, je me dis que les grands classiques sont mes plus vieux amis. Fidèles. Présents. Toujours là quand j’ai besoin d’eux, quand ça ne va pas. Quand ça va aussi d’ailleurs.

J’espère qu’ils me pardonneront de leur avoir chipé un rythme, une mélodie, quelques accords. Le mieux serait qu’ils n’en sachent rien. Ça reste entre nous ? » Jean-François Zygel 

 

 

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris

Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)

Bus : n°22 et 52

Parking : 164, Boulevard Haussmann


Prix des places
Carré Or : 80 €

1ére catégorie : 60 €

2ème catégorie : 45 €

Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

COMPLET

Musée Jacquemart-André
Qu’importe le flacon…
Vendredi 24 février 2017 à 19h00

Musée Jacquemart-André
Trio MAKARENKO
Samedi 25 février 2017 à 19h00

 

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

 

 

Micha, Pierre & Anne MAKARENKO
Balalaïka – Hautbois – Piano

« Musique Russe, le voyage à Saint-Pétersbourg »

Reconnu par le monde musical comme l’une des formations les plus étonnantes, le Trio Makarenko envoûte les mélomanes les plus exigeants. Virtuosité, rythme, équilibre des instruments, le répertoire de la musique russe qu’ils défendent fait l’unanimité dès la première pièce qu’ils offrent à leur auditoire. Invités à la Philharmonie de Berlin récemment où ils ont joué à guichet fermé, ils reçurent une « standing ovation » d’une salle convaincue de s’être rendue – l’espace d’un concert avec eux – … à St Pétersbourg !

« Ces trois musiciens ont non seulement un incontestable talent, mais en plus ce charme qui établit d’emblée un lien indéfinissable avec leur public. [...] le piano joint sa sensibilité raffinée aux accents tendres ou passionnés de la balalaïka et le merveilleux l’emporte sur le réel. Un programme composé d’airs traditionnels, romances, douces chansons d’amour, reflétant bien une Russie vibrante et pleine de contrastes. » J. Navaro – LDL

« Pour Anne et Micha Makarenko dont j’ai gardé un magnifique souvenir de leur interprétation musicale à bord du Danaé, qui m’a beau- coup impressionné. Avec toutes mes amitiés. » Lord Yehudi Menuhin

Le trio Makarenko vous propose le CD de ce concert sur www.triomakarenko.com 

 

 

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris

Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)

Bus : n°22 et 52

Parking : 164, Boulevard Haussmann


Prix des places
Carré Or : 80 €

1ére catégorie : 60 €

2ème catégorie : 45 €

Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

ACHAT de billets directement sur place, au Musée Jacquemart-André,
à partir de 19h. (en chèque ou en espèces)

Musée Jacquemart-André
Qu’importe le flacon…
Dimanche 26 février 2017 à 19h00

 

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert 

 

 

 

 

 

 

 

Dame Felicity LOTT, soprano
Jacqueline BOURGES-MAUNOURY, piano
Alain CARRE, comédien 

« Qu'importe le flacon, pouvu qu'on ait l'ivresse »

« Dieu n’avait fait que l’eau, l’homme fit le vin. » Victor Hugo 

Un vers d’Alfred de Musset et tout est suggéré aux confins du raffinement et de la grâce ! Toutes les ivresses sont au rendez-vous de cette création où la musique éveille un parfum d’amour et de séduction, appelle le vin aux frasques du Carnaval sous le masque de la poésie, dégui- sée en verre à pied ciselé au nom des plus douces ivresses et de l’éloge de la griserie…

De François Rabelais à Jacques Offenbach, les chantres de l’extase vendangent à toute heure du jour et récoltent, la nuit, les fruits de leurs dégustations secrètes.

Et si « les sons et les parfums tournent dans l’air du soir », il n’y a jamais « si loin de la coupe aux lèvres » !

Musique de Reynaldo Hahn, Camille Saint-Saëns, Henri Duparc, Gabriel Fauré… 

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris

Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)

Bus : n°22 et 52

Parking : 164, Boulevard Haussmann

Prix des places

Carré Or : 80 €

1ére catégorie : 60 €

2ème catégorie : 45 €

Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

ACHAT de billets directement sur place, au Musée Jacquemart-André,
à partir de 19h. (en chèque ou en espèces)

Musée Jacquemart-André
Jean-Marc LUISADA, récital de piano
Dimanche 5 mars 2017 à 19h00

 

Visite du musée, coupe de champagne au Grand Salon & concert

 

Wolfgang Amadeus Mozart
Fantaisie en do mineur K. 475

Franz Schubert
Impromptu n°1 en fa mineur D. 935, op. 142
Impromptu n°4 en la bémol majeur D. 899, op. 90

Claude Debussy
Préludes : 2ème Livre, Général Lavine – Excentric
Préludes : 1er Livre, La cathédrale engloutie

Frédéric Chopin
2ème ballade
3ème ballade 

Héritier de la pédagogie de Marcel Ciampi et de Denyse Rivière, il travaillera avec Nikita Magaloff, Milosz Magin et Paul Badura-Skoda avant que les très prestigieux concours Dino Ciani de Milan et Frédéric Chopin de Varsovie achèvent de le consacrer sur la scène internationale. 

« …On pourra se demander lequel parmi ses illustres aînés a le plus inspiré la technique de Luisada. Le risque d’erreur est mince à coup sûr de l’apparenter à la famille de Cortot par la poésie de son art et aussi son honnêteté (…), par la noblesse et l’économie d’un geste qui l’apparenterait volontiers à Magaloff (…). De Rubinstein et d’Horowitz, il tient peut-être l’étonnante jeunesse de son jeu et sa vibrante fluidité ; de Richter un certain goût pour la perfection la plus élémentaire volontiers oubliée par d’autres : de fait on aura peine à surprendre chez lui le moindre dérapage, le moindre canard si cher aux critiques. Ce qui est sûr, c’est que Luisada a su imposer un style qui n’appartient qu’à Luisada… » Didier Hénique

Une soirée en partenariat avec les Pianos Daudé & Yamaha 

Musée Jacquemart-André
158, Boulevard Haussmann
75008 Paris

Métro : Miromesnil (Lignes 9 et 13)

Bus : n°22 et 52

Parking : 164, Boulevard Haussmann


Prix des places
Carré Or : 80 €

1ére catégorie : 60 €

2ème catégorie : 45 €

Frais de réservation : 2 € par place

Réserver »

COMPLET

Salle Gaveau
Vesselin STANEV, piano
Mardi 14 mars 2017 à 20h

 

César Franck: Prélude, choral et fugue
Claude Debussy : Préludes, premier livre
Frédéric Chopin : Préludes op. 28

Vesselin Stanev est né à Varna (Bulgarie). A l’âge de dix ans, il commence sa formation à l’école de mu-sique de cette ville. A partir de 1983, il étudie auprès de Dmitri Bashkirov au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou où il obtient le diplôme de soliste en 1988. Il se rend ensuite à Paris pour étudier auprès d’Alexis Weissenberg ; de 1992 à 1995 il fréquente les classes supérieures du Conservatoire National Supérieur de Musique. A Londres, il trouve en Peter Feuchtwanger un mentor auquel il doit de précieux conseils artistiques.Vesselin Stanev acquiert en très peu de temps une excellente réputation comme musicien ainsi qu’en témoignent les prix qu’il remporte au Concours Tchaïkovski de Moscou et au Concours Marguerite Long – Jacques Thibaud.Au fil de sa carrière musicale Vesselin Stanev est l’hôte de grandes salles concerts européennes comme le Wigmore Hall de Londres, l’Alte Oper de Francfort, le Gewandhaus de Leipzig et la salle Gaveau à Paris, mais il parcourt aussi les pays scandinaves, l’Europe du Sud-Est, la Russie et le Japon. Il collabore avec succès avec des chefs d’orchestre comme Paul Daniel, Alexander Lazarev, Hubert Soudant, David Zinman… En musique de chambre, il se produit régulièrement en duo avec la violoniste Ekaterina Frolo-va.Pour le label bulgare Gega New, Vesselin Stanev a enregistré six CD consacrés aux œuvres de Schumann, Brahms, Liszt, Chopin et Rachmaninov. Sur son premier CD pour Sony Classical, il interprète des œuvres de jeunesse d’Alexandre Scriabine. Pour le label RCA suivent ensuite deux projets dédiés à la musique de Franz Liszt : en 2010 les « Etudes d’exécution transcendante » et en 2014, un programme intitulé « Musique et Mythe ».
www.vesselin-stanev.com

Pour accéder au concert et réserver, cliquer sur le lien: